Disponible jusqu'au

La France ne manque structurellement pas d’eau. Toutefois, le changement climatique accentue d’ores et déjà les effets de saisonnalité liés au cycle de l’eau, en fréquence et en intensité : inondations, sécheresses, orages. Il est donc nécessaire de préparer les territoires et les entreprises à une meilleure prévention des phénomènes extrêmes et à une meilleure gestion de l’eau afin d’accroître leur résilience.

Pour cela, de nombreuses solutions techniques existent mais leur mise en œuvre se heurte à plusieurs freins :

freins culturels : la prise de conscience de la raréfaction de l’eau est récente et dépend des aléas climatiques. Il convient de renforcer la sensibilisation aux enjeux et solutions existantes pour inciter à la sobriété, aux investissements et aux changements de pratiques ;

freins économiques : la faible élasticité-prix du prix de l’eau et le fait que l’eau soit relativement abordable en France rendent la prise de conscience du coût réel du service public de l’eau peu visible et n’encouragent donc pas à investir. Il faut retravailler le modèle économique de la gestion de l’eau et encourager les investissements publics et privés ;

freins politiques : la multiplicité des acteurs institutionnels et des instances de gouvernance intervenant dans la gestion de l’eau, ainsi que le manque de planification dans certains territoires, retardent et rendent difficiles les prises de décisions surtout lorsqu’elles concernent le partage et les restrictions d’eau ;

freins réglementaires : certaines solutions techniques, notamment la réutilisation, étaient jusqu’à très récemment soumises à de fortes contraintes réglementaires du fait des exigences sanitaires.

Afin d’accélérer l’adaptation des entreprises et des territoires, le gouvernement a lancé en mars 2023 un Plan Eau composé de 53 mesures qui a été globalement bien accueilli par l’ensemble des acteurs. Ce plan s’inscrit dans la suite des discussions qui avaient été menées dans le cadre des Assises de l’eau en 2018-2019 et du Varenne agricole de l’Eau en 2022. La mise en œuvre de ce plan s’accompagne de différentes actions visant directement les filières industrielles et les entreprises ainsi que des évolutions réglementaires et des moyens financiers plus importants pour les agences de l’eau. Ce plan va également devoir se traduire par de nombreux investissements pour améliorer l’efficacité des réseaux, réduire les consommations, éviter et mieux gérer les risques ou encore réduire et traiter les pollutions. Ces investissements, estimés à 3 milliards d'euros supplémentaires par an, concerneront tous les acteurs et soulèvent la question des modèles économiques, de la juste répartition des efforts et de la gouvernance de l’eau.

Ajouter aux favoris
  • Version
  • Télécharger 7
  • Taille du fichier 3.97 MB
  • Nombre de fichiers 1
  • 15651-guide-les-nouveaux-enjeux-de-l-eau-pour-les-entreprises-et-les-territoires-mars-2024.pdf
    15651-guide-les-nouveaux-enjeux-de-l-eau-pour-les-entreprises-et-les-territoires-mars-2024.pdf
    3.97 MB
  • Date de création 10 juin 2024